Pho­tos de Mar­tin Wilhelm

Le 13 jan­vier 1898 parais­sait dans le tout jeune quo­ti­dien « L’Au­rore », la tri­bune « J’ac­cuse ! » (titre trou­vé par Georges Cle­men­ceau) de l’é­cri­vain Émile Zola, en défense du capi­taine Drey­fus, fut publié comme une apos­trophe à l’o­pi­nion publique, à com­men­cer par Félix Faure, pré­sident de la Répu­blique. Le titre ori­gi­nel en était d’ailleurs : « Lettre à M. Félix Faure Pré­sident de la Répu­blique ».

Ce 13 jan­vier 2022 à 18h, soit 124 années plus tard, à l’appel du col­lec­tif « Mul­house accuse ! », consti­tué par les Mul­hou­siens Marie-Claire Vitoux (uni­ver­si­taire et spé­cia­liste d’his­toire contem­po­raine), Ber­nard Eich­holt­zer (ancien direc­teur d’école) et Pierre Frey­bur­ger (ancien adjoint au maire), eut lieu ce ras­sem­ble­ment sur la Place des vic­toires, devant la mai­son natale d’Alfred Drey­fus, pour y dénon­cer les contre-véri­tés his­to­riques du can­di­dat d’extrême droite à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle, Éric Zem­mour.

Celui-ci, non-encore can­di­dat à la magis­tra­ture suprême, ayant mis en doute l’in­no­cence d’Al­fred Drey­fus, notam­ment en sep­tembre et octobre 2020 sur des pla­teaux de télévision. 

Il y fut éga­le­ment ques­tion de dénon­cer l’idée selon laquelle le régime de Vichy aurait pro­té­gé les juifs fran­çais des per­sé­cu­tions nazies, ain­si que le défend éga­le­ment le can­di­dat Zem­mour, contre les plus mani­festes évi­dences his­to­riques. Ce que Ber­nard Eich­holt­zer fus­ti­ge­ra publi­que­ment au micro. 

Le col­lec­tif « Mul­house accuse ! » informe par ailleurs sur de pro­chaines ini­tia­tives, notam­ment consa­crées à la décons­truc­tion du concept de « grand rem­pla­ce­ment », aujourd’­hui repris à la fois par l’extrême-droite, que par ladite droite républicaine…

Écou­tez « Drey­fus », chan­té par Daniel Murin­ger à la biblio­thèque de Mul­house, en mars 2016 :

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email