Cré­dit pho­tos : Mar­tin Wilhelm 

Près de 40 per­sonnes, artistes, tech­ni­ciens du spec­tacle, et sym­pa­thi­sants se sont réunies en tant que « Col­lec­tif citoyen en sou­tien au Fes­ti­val Scènes de Rue », dans les locaux de Moto­co, mer­cre­di 11 jan­vier, afin d’échanger sur la suite à don­ner à leur pro­tes­ta­tion quant à la trans­for­ma­tion pro­gram­mée du fes­ti­val mul­hou­sien popu­laire « Scènes de rue », au pré­texte de consi­dé­ra­tions aus­si floues qu’assurément budgétaires.

La muni­ci­pa­li­té pré­voit en effet de can­ton­ner la pro­gram­ma­tion du fes­ti­val à un public de jeunes enfants, une année sur deux. 

Les artistes craignent ce fai­sant une dilu­tion et un effi­lo­che­ment de ce moment fes­tif et cultu­rel inter­gé­né­ra­tion­nel, et s’in­ter­rogent notam­ment sur les moda­li­tés et l’op­por­tu­ni­té d’une pro­gram­ma­tion exclu­si­ve­ment dédiée à l’en­fance, quand l’é­vè­ne­ment ras­semble lar­ge­ment tous les publics. 

La réunion visait notam­ment à faire un état des lieux de la situa­tion actuelle, et pré­pa­rer une ren­contre pré­vue avec l’ad­jointe à la culture de la ville de Mul­house, Anne-Cathe­rine Goetz, tan­dis qu’une péti­tion « Non à la des­truc­tion du fes­ti­val scènes de rue » cir­cule, et a déjà recueilli plus de 1500 signataires.

Les échanges ont mon­tré pour l’es­sen­tiel une incom­pré­hen­sion mani­feste des par­ti­ci­pants, sur le fond et la méthode muni­ci­pale, compte tenu la très bonne per­for­mance de ce fes­ti­val gra­tuit, ouvert à toutes et tous.

Quoi qu’il en soit, et en atten­dant d’être reçus par l’exécutif muni­ci­pal, les par­ti­ci­pant-es pré­voient de mul­ti­plier les actions de sen­si­bi­li­sa­tion auprès du public, dans la rue et autour des mar­chés, notamment. 

Le cas échéant, ils envi­sagent de créer une struc­ture for­ma­li­sée, ou à tout le moins un moyen de fédé­rer leurs actions sur le long terme. 

Le sen­ti­ment géné­ral, lar­ge­ment par­ta­gé par­mi les par­ti­ci­pant-es, étant de vou­loir pré­ser­ver la for­mule actuelle du fes­ti­val, et d’ins­crire, ce fai­sant, leurs actions à venir dans une logique de défense du ser­vice public de la Culture.

Cré­dit vidéo : Max Émi­lien Silva 

Un calendrier d’ores et déjà fixé

Une pre­mière action était pré­vue aujourd’­hui 14 jan­vier à 10h sur la dalle exté­rieure du mar­ché cou­vert, pour un pre­mier trac­tage, puis à 17 heures devant le bar « Le Gam­bri­nus » pour un trac­tage en centre-ville et une dis­tri­bu­tion de flyers.

D’autres ren­dez-vous sont fixés, dont le dimanche 15 jan­vier à 16h30 devant la Fila­ture lors du spec­tacle « Ves­sel » de Damien Jallet.

Des trac­tages sont par ailleurs pré­vus dans des quar­tiers à par­tir de 18 heures, dans les pro­chains jours. 

Citons notam­ment :

  • mer­cre­di 18 jan­vier : Quar­tiers Dor­nach, Coteaux, Haut Poi­rier – Moto­co, bâti­ment 75 du site DMC, 11 rue des brodeuses ;
  • ven­dre­di 20 jan­vier – Quar­tiers Centre his­to­rique, Fon­de­rie, Europe-Bas­sin-Nord­feld, Reb­berg – Socié­té Indus­trielle de Mul­house, 10 rue de la Bourse ; 
  • ven­dre­di 27 jan­vier – Quar­tiers Dol­ler, Brust­lein, Cité-Briand – Daguerre Mai­son de la Culture Popu­laire de la Cité, 29 rue du Cha­noine Hen­ri Cetty ; 
  • mar­di 31 jan­vier – Quar­tiers Drouot-Bar­ba­nègre, Wolf-Wag­ner, Vau­ban-Nep­pert, Sel­lier-Wald­ner, Frank­lin-Fri­do­lin – Car­ré des asso­cia­tions, 100 ave­nue de Colmar… 

Lire notre pré­cé­dent article à ce sujet

La péti­tion ini­tiée par les artistes et tech­ni­ciens est dis­po­nible ici.

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .